Comme tous les lundis, mon père m'a envoyé les blagues (de son forum de dentelle je crois!!)

Cette semaine, elles sont toutes bonnes, j'ai adoré...

Alors comme j'ai besoin de rire, je vous fait partager...

 




Et après on dira que les bonnes manières se perdent ! Quelques fois les filles, il vaut mieux savoir se taire, La preuve : Un homme décide de se faire griller au soleil tout nu sur une plage. Par respect et pour ne pas attraper un coup de soleil, il avait couvert son sexe avec son chapeau. Une dame se promène sur la plage le long de l'eau. Arrivée devant le dormeur nu, elle s'exclame, avec un sourire en coin :
- Si vous étiez un gentleman, vous soulèveriez votre chapeau devant une dame.
L'homme ouvre un oeil et répond:
- Madame, si vous en valiez la peine, il se soulèverait tout seul !



C'est une blonde qui arrive chez elle et elle réalise qu'elle s'est faite cambrioler. Elle appelle la police immédiatement et sort s'asseoir sur le balcon pour attendre la police. Un agent arrive avec son chien-policier. La blonde le regarde... et soudainement se couvre le visage avec les mains et se met à pleurer à chaudes larmes.
- Qu'est-ce que vous avez donc, ma petite dame ?
- J'arrive chez moi... je me suis faite cambrioler... tout a disparu... j'appelle la police et qui est-ce qu'on m'envoie ? Un policier aveugle!


 

Douze prêtres étaient sur le point d'être ordonnés.
Leur ultime épreuve était de s'aligner entièrement nus dans le jardin du couvent tandis qu'une belle fille très sexy, pourvue d'une poitrine ravageuse, danserait complètement dévêtue devant chacun d'eux.
Chaque futur prêtre avait une clochette fixée à son pénis et il était prévu que... quiconque ferait tinter sa clochette pendant qu'elle dansait ne serait pas ordonné parce qu'il n'avait pas atteint un état de pureté spirituelle.
La fille commencé à danser devant le premier candidat. Aucune réaction. Elle procéda ainsi le long de la rangée des candidats prêtres avec la même absence totale de réaction de tous jusqu'au dernier: Carlos
Pauvre Carlos, alors que la fille s'avançait vers lui en dansant, sa cloche sonna si fort qu'elle s'envola dans le jardin et atterrit loin devant lui. Confus et honteux, Carlos s'avança rapidement vers la clochette et se baissa pour la récupérer. C'est à ce moment que toutes les autres clochettes se mirent à carillonner...


 

Prescription du docteur à son patient :
" Le soir, avant de vous coucher, laissez vos soucis au pied de votre lit "
" Mais je ne peux pas Docteur", répond le patient, ma femme n'acceptera jamais de dormir par terre ! "

 

Un super ingénieur se retrouve assis à côté d'une petite fille lors d'un vol intercontinental. L' ingénieur dit à la petite fille :
"Si on parlait un peu ensemble, il paraît que les voyages se passent beaucoup plus vite si on parle avec quelqu'un".
La petite fille le regarde et dit : "D'accord, de quoi voulez-vous qu'on parle ?
L' homme dit : "Et si on parlait de physique nucléaire"?
La petite fille lui répond :"D'accord, mais avant, écoutez-moi bien ... :
"Un chevreuil, une vache, un cheval mangent tous la même chose, de l'herbe et pourtant le chevreuil fait des petites crottes, la vache fait des bouses plates et le cheval de gros boulets verts, comment expliquez-vous cela ?"
L'ingénieur pantois, réfléchit un instant puis doit avouer :
"Ma foi, je ne saurais l'expliquer !".
Alors, sarcastique, la petite fille lui dit :
"Comment voulez-vous que je vous explique ce qu'est la physique nucléaire alors que vous ne maîtrisez même pas un petit problème de merde."

 

Roger et son ami partirent skier. Ils avaient pris la voiture de Roger et se dirigeaient vers le nord. Après avoir roulé quelques heures, ils arrivèrent dans une formidable tempête de neige, ils n'eurent d'autre choix que de s'arrêter près d'une petite ferme où ils demandèrent à la charmante jeune femme qui leur ouvrit la porte s'ils pouvaient passer la nuit chez elle.
- "Je réalise très bien qu'il fait vraiment très mauvais dehors, dit-elle, mais je suis veuve depuis peu, et je ne voudrais pas que les voisins commencent à médire à mon sujet si je vous laissais passer la nuit ici".
- "Soyez rassurée, dit Roger , nous serons très contents de dormir dans votre grange. Et dès que le temps se sera amélioré, nous partirons immédiatement".
La dame accepta et les deux amis se rendirent dans la grange où ils passèrent la nuit.
Le lendemain le temps s'était éclairci et Marcel et Roger continuèrent leur chemin. Ce fut un fantastique week-end sur les skis.9 mois plus tard, Roger eut la surprise de recevoir une lettre d'un avocat. Il lui fallut quelques instants avant de réaliser qu'il s'agissait de l'avocat de la charmante femme qu'ils avaient rencontrée durant leur week-end de ski. Il se rendit chez son ami Marcel et lui demanda:
- " Marcel, tu te rappelles cette charmante jeune veuve que nous avons rencontrée durant notre week-end de ski, et qui nous avait offert l'hospitalité? "
- " Oui", répondit Marcel.
- " Euh, est-ce que cette nuit-là tu ne te serais pas levé pour aller lui rendre visite dans sa maison?"
- " Eh bien, euh, oui, dit Marcel, un peu gêné, je dois avouer qu'en effet j'ai été la voir."
- " Et tu lui as donné mon nom à la place du tien ?"
Le visage de Marcel était cramoisi lorsqu'il répondit:
- " Euh, en effet, désolé, vieux, je crains que oui... Mais pourquoi me demandes-tu ça ?"
- "Elle vient de mourir et m'a tout légué."


 

LE PERROQUET

Un coiffeur, a installé à l’entrée de son salon, un perroquet très coloré sur un perchoir. À chaque fois que Magali, jeune fille du quartier, passe devant le salon, le perroquet s’écrie :
Eh!, la pute !
Un jour, excédée, la jeune fille entre dans le salon et se plaint au propriétaire qui promet de faire le nécessaire. Il se décide à teindre le plumage du perroquet en noir pour le punir.
Quelques jours plus tard, la jeune Magali passe devant le salon de coiffure et le perroquet reste muet. La jeune fille très étonnée s’arrête, le regarde et lui dit :
Alors, tu ne dis plus rien, maintenant !
Quand je suis en smoking, je ne parle pas aux putes !!!!





: le syndicaliste...
C’est un délégué syndical qui désire se payer du bon temps avec une prostituée. Étant très conscient des abus dont sont victimes les travailleuses du sexe, notre délégué cherche une maison' où les filles sont syndiquées. À la première maison, le syndicaliste s'informe donc.
-Je voudrais une fille pour une heure, mais j'aimerais d'abord connaître votre politique concernant les employées. Est-ce qu'elles sont syndiquées?
-Non monsieur, elles ne sont pas syndiquées.
-Quel est le pourcentage donné à la fille et le pourcentage conservé par la maison ?
-20% à la fille et 80% pour la maison.
-C'est absolument écoeurant comme manière de fonctionner! Je ne peux pas encourager une situation semblable. Je vais ailleurs Poursuivant sa recherche, notre syndicaliste arrive à une 2e maison et s'informe :
- Bonjour, je voudrais une fille pour une heure, mais j'aimerais d'abord connaître votre politique concernant les employées. Est-ce qu'elles sont syndiquées?
- Non monsieur, mes employées ne sont pas syndiquées.
Quel est le pourcentage donné à la fille et le pourcentage conservé par la maison?
- 30% à la fille et 70% pour la maison.
- C'est dégueulasse ! Vous ne m'aurez pas comme client. Je vais ailleurs.
Il se rend donc à une troisième maison.
- Bonjour ! Je voudrais une fille pour une heure, mais j'aimerais d'abord connaître votre politique concernant les employées
Est-ce qu'elles sont syndiquées?
- Oui monsieur, nos employées sont toutes syndiquées.
- Bon enfin! Et quel est le pourcentage donné à la fille et le pourcentage conservé par la maison ?
-80% à la fille et 20% pour la maison.
- De mieux en mieux ! C'est une manière de fonctionner qui me convient parfaitement. Est-ce que je pourrais avoir la jolie petite rousse dans le coin là-bas ?
- Non monsieur. Je suis désolée mais vous devez prendre celle qui est assise dans le fauteuil fleuri.
- Mais, madame, cette femme a presque 80 ans !
-Je le sais bien, monsieur, mais nous devons fonctionner par ANCIENNETÉ .
.C'est écrit dans la CONVENTION !!!

 


Un ventriloque qui fait la tournée des clubs, s'arrête dans une petite ville pour une représentation.. Il commence son show avec sa poupée Ouin-Ouin qu'il fait parler en racontant des blagues sur les blondes, Quand une très belle jeune femme BLONDE se lève et crie :
J'en ai assez de vos blagues stupides sur les blondes ! Qu'est-cequi vous permet de stéréotyper les femmes de cette façon ?Quel rapport peut avoir la couleur des cheveux d'une personne avec sa personnalité et son âme?Ce sont de pauvres gens comme vous qui empêchent des femmes comme moi d'être respectées professionnellement et humainement.
A cause de vous et de vos préjugés, les gens continuent de répandre cegenre de légende.Vous êtes un retardé pathétique Ce que vous faites est nonseulement contraire à la loi sur la discrimination dans tout pays civilisé, mais également extrêmement offensant pour toute personne sensible au respect de l'homme en général. Vous devriez en mourir de honte !
Le ventriloque très embarrassé,commence à bafouiller des excuses quand la blonde l'interrompt :
Restez en dehors de ça,Monsieur ! Je parle au petit conqui est assis sur vos genoux